Étudier en Europe : tout ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez étudier à l’étranger ? Avant de choisir une université, il est important d’avoir un aperçu sur le coût de la vie dans le pays de votre choix. Mais le type d’étude est également important. Faut-il “seulement” un semestre ou est-il même possible d’étudier à l’étranger pour obtenir une licence ou un master complet ?

Pour de nombreux étudiants, un semestre à l’étranger ne suffit pas et ce n’est pas surprenant, car l’expérience à l’étranger et les compétences multiculturelles sont aujourd’hui très demandées par les entreprises et leur recherche de nouveaux talents. Les compétences linguistiques n’ont jamais été aussi importantes et un semestre parmi les autres étudiants Erasmus ne suffit souvent pas pour apprendre une nouvelle langue. Mais ici, le budget joue un rôle important et les coûts doivent être calculés très précisément, car les études à l’étranger, contrairement à ce qui se passe en Allemagne, sont souvent associées à des frais de scolarité élevés. De plus, dans des métropoles comme Londres ou Paris, le coût de la vie ne doit pas être sous-estimé.

Le guide suivant vous fournit un résumé clair du coût de la vie, des frais de scolarité et des possibilités d’aide gouvernementale. Mais le facteur plaisir n’est pas non plus négligé, car après tout, le temps passé à l’étranger ne doit pas seulement être caractérisé par le travail et les coûts, mais aussi par des expériences uniques et inoubliables. Par conséquent, les infographies informent également sur les possibilités de loisirs gratuits et de sports typiques qui ne sont normalement pas proposés dans le pays. Les huit métropoles d’Europe occidentale suivantes ont été comparées : Dublin, Londres, Bruxelles, Berlin, Vienne, Rome, Milan et Paris.

Les frais de scolarité

Si vous êtes intéressé par des études complètes à l’étranger, vous devez d’abord vous familiariser avec le sujet des frais de scolarité. Contrairement à l’Allemagne et à l’Autriche, qui offrent des études gratuites aux étrangers qui parlent la langue, vous devez souvent vous attendre à des frais élevés dans d’autres pays. En Italie, en Espagne, en Belgique et en France, vous pouvez étudier dans les universités publiques dans la langue nationale pour une cotisation annuelle inférieure à 1500 euros. Étudier en Angleterre et en Irlande est particulièrement coûteux. Là, il faut compter avec plus de 11 500 euros de frais de scolarité par an.

Les subventions de l’État

L’aide financière de l’État concerné est disponible en France, en Allemagne, en Irlande, en Italie et en Espagne. Le type et l’étendue de l’aide varient d’un pays à l’autre. Par exemple, ce qui est appelé Bafög en Allemagne est appelé APL (Aide pour Logement) en France, qui aide les étudiants à payer leur loyer, quelle que soit leur nationalité.

Le logement : une question cruciale

En ce qui concerne le loyer, Londres, en particulier, s’avère être un endroit cher s’il s’agit d’une chambre dans un appartement partagé. Les prix comprennent effectivement les frais supplémentaires et le mobilier, mais pour 730-830 euros, on obtient un petit appartement à Berlin.

On trouve, ensuite, Paris (650-750 euros) et Dublin (600-700 euros). Par ailleurs, les étudiants peuvent louer des chambres particulièrement bon marché à Bruxelles (450-550 euros), Madrid (440-540 euros), Rome (430-530 euros) et Berlin (450-550 euros).

Les coûts de transport

Si l’on compare le coût des transports avec celui des transports publics, Dublin est un endroit particulièrement cher (114,50 euros / mois pour le ticket étudiant), suivi de Londres (62 euros). Les étudiants de Bruxelles (7,50 euros / mois), Madrid (20 euros) et Milan (22 euros) se déplacent dans la ville à un prix particulièrement avantageux.

A la découverte des plus belles capitales du monde

Découvrir une nouvelle métropole européenne est passionnant ! Cependant, déménager dans des villes comme Paris ou Londres fait souvent mal au portefeuille. Mais il existe aussi de nombreuses expériences gratuites qui ne sont en rien inférieures à d’autres activités coûteuses. Ainsi, Vienne peut marquer des points avec une plage du centre ville au bord du Danube, Madrid offre à certaines heures l’entrée gratuite au musée du Prado et à Londres, la terrasse d’observation du Sky Garden est recommandée. Mais aussi des lieux abandonnés, comme par exemple le parc à thème de Berlin, offrent une atmosphère très particulière aux visiteurs. Ceux qui aiment les marchés aux puces devraient visiter le marché Ha’Penny à Dublin.

Le sport avec le facteur plaisir

Quelle est la meilleure façon de s’immerger dans la culture d’un nouveau pays que d’essayer un sport local ? En Italie, un mélange de football et de golf devient de plus en plus populaire, tandis qu’en France, en Belgique et en Allemagne, vous pouvez vous essayer aux sports de balle locaux. Mais vous pouvez également choisir parmi des activités sportives exotiques, comme le levage de pierres, qui est pratiqué en Espagne. Certes, vous ne voulez peut-être pas participer vous-même, mais cela vaut la peine de regarder.