Le métier de médecin en chef

Le médecin-chef est au sommet de l’échelle des carrières dans le domaine médical. En tant que médecin-chef, vous êtes responsable du personnel médical qui occupe une position de premier plan. Les fonctions du médecin-chef comprennent donc avant tout le domaine de la gestion du personnel ainsi que la gestion de l’ensemble de la clinique.

Comme ces postes ne sont disponibles que dans une mesure limitée et qu’ils exigent une grande expérience professionnelle, des qualifications et une réflexion économique, le chemin qui y mène est long et ardu. Dans cet article, nous décrivons la fonction de médecin-chef, les tâches accomplies dans le cadre de la profession de médecin-chef, la hiérarchie médicale et la manière d’entamer une carrière de médecin-chef.

Qu’est-ce qu’un médecin en chef ?

Un médecin-chef est un médecin occupant un poste de direction dans un établissement de soins de santé, c’est-à-dire une clinique, un hôpital ou, par exemple, également dans un cabinet spécialisé ou un laboratoire. En règle générale, le médecin-chef est le médecin qui assume la responsabilité professionnelle et disciplinaire de toute une clinique. Il peut s’agir, par exemple, de la clinique chirurgicale ou de la clinique ophtalmologique d’un hôpital universitaire.

Les exigences légales pour le poste de médecin-chef ne sont pas clairement définies. Toutefois, le titre de spécialiste est une condition de base, qui est acquise par le médecin dans le cadre d’une formation continue de plusieurs années dans une spécialisation telle que la chirurgie ou l’urologie. Le titre de “médecin-chef” n’est pas non plus protégé par la loi ou par la profession. Cela signifie que chaque clinique définit et détermine elle-même qui peut s’appeler médecin-chef.

Position hiérarchique et tâche du médecin-chef

Un médecin-chef est un gestionnaire, un directeur exécutif et un directeur technique. Il est hiérarchiquement à la tête d’un service médical dans un hôpital et a la responsabilité médicale globale de ce service. Un service médical est par exemple la médecine interne, la chirurgie ou l’anesthésie. Il est responsable de l’ensemble du personnel de son service, gère les employés et coordonne les processus médicaux et structurels.

Dans le cadre de sa fonction de gestion, il est responsable du personnel de tous les médecins, spécialistes et assistants de haut niveau de son département. Il coordonne et contrôle leurs activités et, avec les médecins principaux, est responsable de l’instruction et de la formation des médecins assistants qui suivent leur formation continue en tant que spécialistes.

Il est également responsable de la prise en charge des patients. Dans le cadre de la visite du médecin-chef, il supervise les patients de son service. Ce faisant, il conseille et soutient les médecins de service et les médecins en chef dans leurs diagnostics et thérapies antérieurs et futurs.

Il ne consacre plus qu’environ 30 % de son temps à des activités médicales et 70 % à des tâches de gestion.

Le médecin-chef est uniquement subordonné au directeur médical. Le directeur médical a la responsabilité globale d’un hôpital et coordonne l’ensemble du service médical d’une clinique. Il n’effectue pratiquement plus de tâches médicales directement et a une fonction purement de gestion. Le directeur médical est l’un des nombreux médecins chefs d’un hôpital ou la fonction peut également être répartie entre plusieurs chefs dans le cadre d’un système collégial de médecins chefs.

La profession de médecin en chef : plus gestionnaire que médecin ?

Comme vous pouvez le constater, en tant que médecin-chef, la profession médicale s’éloigne des tâches médicales pour se tourner vers les tâches de gestion. Alors qu’en tant que médecin spécialiste, on se consacre principalement aux patients et aux activités médicales, le médecin-chef est un leader et un gestionnaire.

On attend de lui qu’il pense en termes économiques et stratégiques, et non à temps partiel : les tâches de gestion occupent environ 70 % du temps de travail d’un médecin-chef. Le temps de travail en tant que médecin-chef assumant de nombreuses responsabilités est par conséquent élevé, il n’y a pas d’horaires de travail strictement réglementés et les semaines de travail de 60 heures ou plus ne sont pas rares. Il n’y a pas de rémunération des heures supplémentaires pour les employés cadres, y compris les médecins en chef, ce qui a été confirmé dans un procès.

Dans le cadre de ses fonctions de gestionnaire, le médecin-chef est également responsable du budget de sa clinique, ce qui signifie qu’il doit souvent prendre ses décisions sous l’angle de l’efficacité économique et de l’optimisation des coûts. D’une part, il doit veiller à ce que son service fournisse des prestations médicales et sanitaires de haut niveau, mais d’autre part, il doit également veiller à la rentabilité, car de nombreux hôpitaux sont désormais privés.

Les nombreuses tâches de gestion et les grandes responsabilités dissuadent certains médecins de faire ce saut de carrière, tandis que d’autres sont attirés par ce poste influent.

Vous souhaitez devenir médecin-chef ou directeur d’une antenne ?

Pour tout médecin senior, la question se pose à un moment donné de savoir s’il veut continuer à travailler en tant que médecin senior, créer son propre cabinet ou prendre le chemin du poste de médecin-chef. Il existe essentiellement deux parcours de carrière médicale : en tant que médecin-chef, vous êtes davantage un gestionnaire, en tant que résident, vous vous concentrez sur les soins aux patients dans un domaine spécialisé.

Une chose est claire : l’obtention du poste de médecin-chef est fastidieuse, longue et souvent impossible. Non seulement un degré élevé d’expérience professionnelle, de qualifications et de réflexion économique est requis, mais en raison du nombre naturellement réduit de postes, le choix de ces postes est en conséquence limité.

Ainsi, de nombreux médecins seniors ambitieux se rabattent sur la succursale en tant que médecin. L’accent y est mis sur l’indépendance, la réalisation de soi et un revenu supérieur à la moyenne. D’autre part, il y a bien sûr un niveau de responsabilité très élevé et un risque non négligeable. Vous trouverez plus d’informations sur ce sujet dans notre article : La branche en tant que médecin – que faut-il prendre en considération ?

Cependant, même ceux qui décident de faire carrière comme médecin-chef peuvent compter sur une grande autodétermination et un revenu supérieur à la moyenne. Un médecin-chef est en tête de liste des mérites dans un hôpital. On peut compter sur un salaire brut annuel moyen de 285 000 euros.

Trouver des offres d’emploi de médecin en chef

Même si, de nos jours, de nombreux médecins en chef trouvent un nouvel emploi par l’intermédiaire de recruteurs et de chasseurs de têtes, il y a toujours des recrutements par le biais d’annonces en ligne.

Surtout en tant que femme, vous avez de bonnes chances d’occuper un poste de médecin-chef, car les femmes sont rares à ce poste. Le pourcentage de femmes occupant des postes de direction n’est que de 10 %.